Le SFMOMA nous propose une rétrospective de Louis Stettner photographe de la dureté des scènes de la rue américaine mais avec éclairées par une touche d’humanité propre aux photographes français de l’époque.
Louis Stettner, né à Brooklyn a commencé la photographie dès l’adolescence. Après avoir enseigné à New-York à la Photo League où il est devenu ami de Lisette Model, Weegee ou encore Paul Strand, Stettner a été photographe pour l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale, puis il a travaillé pour Life, Time, Paris Match…  Moins connu du grand public que certains de ses amis français, (par exemple Brassai dont l’exposition au SFMOMA vient de se terminer), il a pourtant fait l’aller et retour entre New-York et Paris pendant de nombreuses années. En 1990, il s’installe en banlieue parisienne où il décède après un rétrospective au Centre Pompidou en 2016. 

Mais encore plus important que son amour pour la France, c’est un élément de sa biographie qui nous permet de mieux comprendre son travail, son oeil ; Louis Stettner avait un jumeau… En effet, on retrouve dans ses clichés, l’évocation de la gémellité à travers les ombres projetées des sujets, des sujets ou encore des objets allant souvent par paire, du mobilier urbain qui scinde une photo en deux, évoquant ainsi la présence d’une deuxième moitié.

Dans la salle « Circadian transit », on découvre deux séries, prises à environ 10 ans d’écart, sur les travailleurs en transit dans les transports en commun.

La première série faite en 1946 offre des captures assez objectives, frontales de passagers du métro de New-York ; la deuxième série réalisée en 1958 (12 ans plus tard) observe les passagers de manière beaucoup plus filtrée, que ce soit à travers les vitres ou à travers le flou intentionnel de l’image. Il est assez fascinant de voir l’évolution de l’artiste sur un même sujet, comme si l’on assistait en direct à sa prise de recul. Cette deuxième série rejoint d’ailleurs le « oblique gaze » évoqué dans la salle précédente ; cette façon de ne pas traiter les sujets les plus réalistes de façon frontale mais en les décentrant ou en les associant avec un autre élément qui nous force à regarder le sujet sous un autre angle.

Allez voir cette exposition où l’on circule à travers les salles aisément différenciées par les couleurs bleu blanc rouge !
Un clin d’oeil du conservateur ou un simple hasard ?
Vous pouvez prendre vos billets à l’avance.

SFMOMA – 151 3rd St, San Francisco, CA 94103
Horaires du vendredi au mardi 10h – 17h, le jeudi de 10h – 21h. Fermé le mercredi.

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!