Une fois de plus, le musée de Young nous gâte avec une très belle exposition temporaire autour de Monet du 16 février au 27 mai 2019 !

Plus de 60 pièces sont exposées dont pas moins de 20 tableaux viennent directement du musée Marmottan à Paris, la plus grande collection de Monet au monde. Pour la petite histoire, Michel Monet, second fils du peintre, a légué en 1966 à l’Académie des Beaux-Arts la propriété de Giverny et la collection de tableaux héritée de son père au Musée Marmottan.
Cette exposition est donc une véritable opportunité pour faire découvrir ce très grand peintre à nos enfants et nous permettre de redécouvrir ce que nous avons peut être pas vu quand nous étions en France.

Concentrée sur les dernières années de la vie du peintre (1913-1926), l’exposition nous transporte directement dans les jardins de Giverny. Installé en Normandie depuis 1890, Monet a eu le temps d’agrandir son jardin, de l’embellir en s’inspirant d’estampes japonaises et de le faire entretenir par pas moins de huit jardiniers.

A partir de 1914, endeuillé par la mort de sa femme et de son fils aîné, Monet se concentre sur les nénuphars, la transparence de l’eau et fait des formats de plus en plus grands. Il décide aussi de se ré-inventer en peignant de façon de plus en plus abstraite avec une force plus “brute”. C’est ce que vous pourrez constater dans les tableaux présentés à partir de la salle 2.

C’est dans la troisième salle que l’on se rend compte de l’astuce de l’installation qui nous permet de sentir la profondeur des toiles : Monet ayant décidé de passer aux très grand formats, le musée de Young a donc voulu nous faire regarder les toiles de loin. Pour une fois, les cartels ont été imprimés en très gros caractères afin que l’on ne soit pas obligé de s’approcher pour les lire.

Vieillissant, atteint de la cataracte, Monet repasse au travail sur chevalet faisant à nouveau des séries. Il peint le pont japonais, les saules pleureurs et les roses mais avec une intensité différente, beaucoup plus abstraite.

Le marché de l’art ayant été bouleversé par la première guerre mondiale, la plupart des toiles présentées dans la dernière salle ne sont pas signées ; elles n’avaient pas d’acheteur à l’époque et n’avaient même jamais été vues jusqu’à ce que son fils les donne à Marmottan près de 40 ans après la mort de Monet.

 

Si cette belle exposition vous donne envie de découvrir Giverny pendant un séjour en France, n’oubliez pas de garder un peu de temps pour visiter le musée des Impressionismes qui se trouve juste à côté. Vous y découvrirez d’autres grands noms de cette période.

Adresse – De Young Museum – 50 Hagiwara Tea Garden Dr, San Francisco
Horaires – du mardi au dimanche de 9h30 à 17h15