Le Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive (BAMPFA) nous gâte une fois de plus, avec une série de films de Jacques Tati que nous pourrons apprécier semaine après semaine, du 2 novembre au 30 novembre 2019.
Né à Jacques Tatischeff, Tati (1907-1982) a fait ses débuts dans le music-hall des années 30 avec des sketches humoristiques mimant divers sports. Son talent pour la comédie physique, incarné dans l’immortel Hulot, est l’une de ses plus grandes contributions à l’histoire du cinéma. Son travail exigeant derrière la caméra est tout aussi remarquable. Tati a été décrit comme le plus grand moderniste « antimoderne » du cinéma ; ses images soigneusement arrangées et ses bandes sonores inventives soulignent l’aliénation et la bizarrerie de la vie quotidienne du vingtième siècle.
La satire mise à part, les films sont pleins des plaisirs de l’observation et de l’écoute. Comme Jonathan Rosenbaum l’a dit à propos de Playtime, Tati «transforme l’acte même de voir et d’entendre en une forme de danse».

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!