Le dernier événement Frenchfounders, le réseau business francophone  international, organisé en marge du salon World AgriTech à San Francisco, a réuni des acteurs clés du secteur de l’alimentation et des vins pour une plongée dans les dernières tendances et innovations en matière de Food & Wine Tech.

Le panel d’experts composé de Raphaële Moatti, cofondatrice de Delicious Future, Martin Habfast, cofondateur d’Umiami, et Guillaume de Pracomtal, cofondateur du fonds d’investissement Xinomavro Ventures, nous a présenté l’état actuel et les défis majeurs liés à la production et à la consommation alimentaire de demain.

L’impact de l’industrie agroalimentaire sur la santé humaine et environnementale est considérable. D’après Raphaële Moatti, alors que les progrès technologiques ont permis de nourrir efficacement une population mondiale de 7 milliards de personnes, nous sommes confrontés à une prévalence alarmante de malbouffe, en particulier aux États-Unis, où des problèmes de santé publique graves, tels que les maladies cardiovasculaires et le diabète, pourraient être évités par des changements de comportement alimentaire. 

Parallèlement, les méthodes de production agricole ont entraîné un appauvrissement des sols tel que nous n’avons plus que 60 ans de récoltes devant nous si nous continuons à produire notre alimentation au rythme de ces 35 dernières années. Il est toutefois important de reconnaître que l’industrie agroalimentaire offre également des opportunités d’innovation et de changement positif. Il est donc impératif d’agir rapidement, à la fois au niveau industriel et individuel, pour adopter des pratiques agricoles durables et pour promouvoir des choix alimentaires plus sains.

La montée en puissance de nouvelles méthodes de production plus durables, rendues possibles par les nouvelles technologies émergentes, mais aussi par un retour aux méthodes plus traditionnelles sans pesticides et régénératives, et de régimes alimentaires plus sains (tels que le véganisme et le végétarisme, et la consommation de substituts de viande à base de plantes, qui mettent l’accent sur la réduction de la consommation de produits d’origine animale pour limiter l’empreinte écologique) reflète une recherche croissante de solutions plus respectueuses de l’environnement sans compromis sur le goût ou la qualité de la nutrition. 


Agriculture et Alimentation Régénérative

L ‘agriculture régénérative favorise des pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement visant à restaurer la santé des sols, à favoriser la biodiversité et à promouvoir la résilience des écosystèmes agricoles, notamment par la rotation des cultures, l’agroforesterie, la gestion intégrée des ravageurs et des mauvaises herbes, ainsi que la réduction de l’utilisation d’engrais chimiques. 

L’agriculture régénérative offre un chemin vers une alimentation plus saine et durable, telle que l’alimentation régénérative. Accélérer la transition vers une alimentation régénérative, c’est-à-dire une alimentation qui est à la fois bonne pour la santé, bonne pour les communautés et bénéfique pour l’environnement est une des solutions prônées par Raphaële Moatti et son organisation Delicious Future.

En soutenant les agriculteurs locaux et en privilégiant les aliments cultivés de manière éthique et responsable, l’alimentation régénérative offre non seulement des avantages pour la santé individuelle, mais aussi pour la santé de la planète dans son ensemble.

L’agriculture régénérative soulève néanmoins la question du financement pour les fermiers qui souhaitent passer de l’agriculture conventionnelle au régénératif. Ce n’est pas un environnement facile à naviguer mais heureusement des organisations comme Kiss the Ground fournissent un soutien précieux pour guider les agriculteurs dans leur transition vers le régénératif.


Alternatives
Végétales

Les alternatives végétales, telles que les substituts à la viande à base d’ingrédients végétaux comme le soja, les pois, les lentilles ou le blé, offrent une alternative convaincante en imitant la texture, le goût et même l’aspect de la viande animale. En plus de réduire la dépendance à l’élevage intensif, elles présentent des avantages significatifs pour la santé, par leur richesse en protéines, en fibres et en nutriments essentiels. 

Martin Habfast a créé la société Umiami en partant du constat que lorsque l’on regarde la viande qui est consommée dans le monde, c’est majoritairement des filets de viande (poulet, entrecôte, saumon) par opposition aux produits hachés (steaks, saucisses, boulettes). Même aux Etats-Unis, le burger n’est que la cinquième viande la plus consommée, le poulet étant beaucoup plus consommé. Or, lorsque l’on regarde les alternatives végétales à la viande, ce sont surtout des burgers, des saucisses et des boulettes qui sont proposés sur le marché. 

Umiami a donc créé un nouveau process alimentaire qui permet de recréer la texture fibreuse et l’expérience gustative d’un filet de volaille, une nouvelle offre de produit très prometteuse qui va s’étendre à de nouveaux marchés en dehors de l’Hexagone, Martin Habfast profitant de son déplacement à San Francisco pour présenter son offre aux acteurs du secteur Outre-Atlantique.


Vins Durables

Avec le fonds d’investissement Xinomavro Ventures qu’il a co-fondé, Guillaume de Pracomtal investit dans toute la chaîne de valeur du vin, depuis la vigne jusqu’au verre, pour créer des vins et boissons d’avenir plus durables.

Le fonds d’investissement a récemment investi dans la société suédoise Djuice qui essaye de démocratiser le vin en le rendant plus accessible et plus durable. Grâce à des partenariats avec des vignerons dans toute l’Europe, la société Djuice produit du vin en canette premium, avec une nouvelle technologie de liner qui préserve le vin plus longtemps. Parce que le vin en canette consomme beaucoup moins de CO2, l’empreinte carbone est bien inférieure au vin en bouteille, et jusque-là, il n’y avait pas de vin en canette premium produit à grande échelle. 

Xinomavro a aussi investi dans une société qui développe une membrane à base d’une technologie de nanoparticules qui permet de retirer l’éthanol du vin sans dénaturer son goût, développée à partir d’une recherche française du CNRS. Jusque-là, on ne pouvait pas enlever l’alcool tout en préservant le goût du vin. La société ALTR a réussi ce challenge.

Ce type de technologies ouvrent la voie à la production de vins et de boissons plus durables, rendant le rôle des investissements dans ces startups de wine tech crucial dans la promotion et le scaling de pratiques viticoles innovantes et durables.


Adoption des Nouvelles Technologies

Si on doit constater un retard d’adoption des nouvelles technologies dans le domaine de l’agriculture, cela est finalement en train de changer. Un rapport de McKinsey montre que 62% des agriculteurs dans l’Occident sont prêts à adopter de nouvelles technologies ou l’ont déjà fait, contre moins de 30% il y a quelques années. 

Toutefois, les agriculteurs de l’entrée de gamme ne peuvent souvent pas se permettre ces nouvelles technologies, ce qui a conduit à une tendance sectorielle à essayer de faire baisser les coûts, notamment par la miniaturisation et le développement de robots autonomes plus accessibles. C’est notamment la mission de la startup Farm-ng co-fondée par la Française Claire Delaunay, qui développe des robots autonomes à faible coût pour aider les fermiers à accéder plus facilement à la technologie.

Cette tendance de fond devrait se poursuivre à l’avenir, rendant la technologie plus accessible et facilitant l’adoption de pratiques agricoles plus durables.


Merci
Frenchfounders pour vos réflexions sur l’alimentation et les vins de demain.

Si vous êtes entrepreneurs, investisseurs ou corporates et souhaitez rejoindre un club business, rapprochez vous de Frenchfounders via Clara Bousquet, basée à San Francisco (c.bousquet@frenchfounders.com)

 

 

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

Vous êtes maintenant dans notre base de données et vous recevrez notre newsletter ! Merci