Le Festival International du Film de San Francisco (SF Film Festival 2023) revient pour sa 66e édition du 13 au 23 avril à San Francisco, Berkeley et Oakland. Pas d’option de streaming cette année.

Le programme officiel des 10 jours – élaboré à partir de plus de 5 000 soumissions et invitations – comprend des premières, des films primés très attendus, les premiers films de conteurs émergents, des récits et documentaires internationaux, des moyens et courts métrages, une section Cine Latino et la compétition du Golden Gate Award.

Cette année, le festival présente des œuvres provenant de 37 pays différents. La programmation comprend quatre avant-premières nord-américaines et huit avant-premières mondiales, mais nous avons mis l’accent sur les films français et les coproductions françaises sous-titrées en anglais.

LES LONGS METRAGES

La Génération Pod
Sophie Barthes (Belgique/France 2023, 109 min)
AVANT-PREMIÈRE CALIFORNIENNE
Rachel (Emilia Clarke) et Alvy (Chiwetel Ejiofor) mènent une vie confortable à New York dans ce mélange satirique de science-fiction et de commentaire social situé dans un futur proche. Tandis que Rachel travaille dans une entreprise qui fabrique des assistants d’intelligence artificielle, Alvy étudie les plantes en tant que botaniste depuis leur appartement haut de gamme. Le couple souhaite avoir un enfant, mais une grossesse pourrait nuire aux perspectives de promotion de Rachel. Son employeur a trouvé une solution à ce dilemme dans une nouvelle avancée biotechnologique, un utérus artificiel portable dans lequel le fœtus peut incuber. L’expérience de la parentalité imminente lors d’un déménagement met à l’épreuve la relation entre le mari et la femme ainsi que leur lien avec leur « bébé nacelle ». La scénariste et réalisatrice Sophie Barthes présente une critique frappante et sombrement drôle des effets du capitalisme et de la technologie sur la famille.
Invités attendus : La réalisatrice Sophia Barthes et le modérateur Glenn Kiser.
Mercredi 19 avril | 19h30 PT | Dolby Cinema

Animalia (Parmi Nous)
Sofia Alaoui (France/Maroc/Qatar 2023, 90 min)
PREMIÈRE EN CALIFORNIE
Dans ce premier film aux multiples facettes, de mystérieuses apparitions vertes au-dessus d’un lac marocain isolé, sèment le chaos dans le monde d’Itto, une femme enceinte. Mariée dans une famille aisée, elle se sent comme une intruse dans la grande maison de ses beaux-parents, mais elle est seule lorsque l’étrange événement céleste se produit. Alors que les camions de l’armée se précipitent, Itto, déterminée à sauver son enfant à naître, se lance dans un dangereux voyage pour retrouver son mari. Animalia englobe de nombreux genres, dont le road-trip et les films de science-fiction, tout en plongeant profondément dans les thèmes de la foi et de la classe sociale, en atteignant toutes ses notes avec une justesse parfaite. Dans le rôle d’Itto, Oumaïma Barid révèle de manière experte la détermination du personnage à digérer les énigmes qu’elle rencontre sans les laisser la détourner de son chemin.
Jeudi 20 avril | 20h30 PT | CGV 2 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco
Dimanche 23 avril | 20h PT | BAMPFA
Bande-annonce ici

La Gravité (The Gravity)
Cédric Ido (France 2023, 85 min)
PREMIÈRE EN CALIFORNIE
Quelque chose ne tourne pas rond dans une cité de la banlieue parisienne. Dans le ciel, les planètes s’alignent, tandis que sur terre, les forces de la gravité donnent l’impression de patauger dans la mélasse. Personne ne sait ce que cela signifie, surtout pas Daniel et son frère Joshua. Ils essaient juste de s’en sortir, en vendant de la drogue pour joindre les deux bouts. Daniel rêve de quitter la cité une fois pour toutes, mais ses plans minutieux tournent mal alors que la vie et les positions célestes se fracturent. Une nouvelle bande d’adolescents dealers a l’intention de changer les choses et d’imposer sa volonté au quartier par tous les moyens. Fondé sur la relation profonde entre les frères et couronné par un final explosif, le deuxième long métrage du réalisateur Cédric Ido est une entrée audacieuse dans le genre de la science-fiction.
Samedi 22 avril | 21h00 PT | CGV 3 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco
Bande-annonce ici

I Have Electric Dreams (Tengo Sueños Eléctricos)
Valentina Maurel (Belgique/France/Costa Rica 2023, 100 min)
PREMIÈRE DANS LA BAIE
Porté par une cinématographie onirique, I Have Electric Dreams suit Eva, une adolescente aux prises avec les émotions et les réalités de la séparation de ses parents. Elle vit avec sa mère et sa jeune sœur, mais préférerait vivre avec son père, un artiste dont elle est séparée. Après beaucoup d’angoisse et de rébellion, Eva obtient ce qu’elle souhaite, mais elle est laissée sans surveillance par son père distant. À travers ses interactions tumultueuses avec son parent négligent et une relation sexuelle avec l’un de ses amis, Eva atteint l’âge adulte.
La nouvelle venue Daniela Marín Navarro fait des débuts marquants avec son portrait complexe d’une jeune femme qui apprend de nombreuses leçons difficiles sur son chemin vers l’âge adulte.
Samedi 22 avril | 15h30 PT | CGV 3 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco
Dimanche 23 avril | 17h30 PT | BAMPFA

L’Immensità
Emanuele Crialese (Italie/France 2023, 98 min)
PREMIÈRE EN CALIFORNIE
Le premier film d’Emanuele Crialese (Golden Door, Festival 2007 ; Terraferma, Festival 2012) en 11 ans est un portrait personnel de deux outsiders qui tentent d’échapper aux limites de leur environnement. Penelope Cruz domine l’écran dans le rôle de Clara, une mère expansive mais légèrement maniaque qui élève trois enfants dans la Rome des années 1970. Elle tente de faire de la vie de famille une fête au milieu d’un mariage sans amour, tandis que sa fille aînée, Adri, souffre de dysphorie de genre à une époque où le terme n’existe pas vraiment. Cruz transmet le désespoir sous l’enjouement de Clara, qui pleure en se maquillant ou se glisse malicieusement sous la table lors d’un dîner pour s’ébattre avec ses enfants. Mêlant des scènes intimes de drame familial à des séquences musicales surréalistes et soutenu par la performance de Penelope Cruz, L’Immensità est un formidable retour d’un réalisateur dont le SFFILM a défendu le travail depuis le tout début.
Samedi 15 avril | 17h30 PT | BAMPFA
Dimanche 16 avril | 18h PT | CGV 3 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco

Vincenta B.
Carlos Lechuga (Cuba/France/Colombie 2023, 77 min)
AVANT PREMIÈRE EN CALIFORNIE
Situé à Cuba, le film suit Vicenta, une voyante douée qui utilise sa capacité à se connecter à ses ancêtres pour prévoir l’avenir. Lorsque son fils bien-aimé quitte la maison pour trouver un emploi à l’étranger, le déchirement de leur séparation plonge Vicenta dans une crise d’identité, alors qu’elle s’inquiète pour son fils. Alors qu’elle peut prédire l’avenir des autres, le sien reste obscur, car elle se bat avec ses ancêtres pour comprendre le voyage qui attend son fils. Elle redécouvre son lien avec l’île et retrouve son sentiment de bien-être en apprenant à faire face à ce qu’elle ne peut contrôler.
Vendredi 14 avril | 18h PT | BAMPFA
Dimanche 16 avril | 15h30 PT | CGV 3 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco

DOCUMENTAIRES

Mariupolis 2
Mantas Kvedaravičius (Lituanie/France/Allemagne 2023, 112 min)
PREMIÈRE DANS LA BAIE
Tourné en mars 2022, quelques semaines seulement après l’invasion russe de l’Ukraine, le film se déroule à l’intérieur et sur le terrain de l’église évangélique chrétienne baptiste de la ville. D’une femme préparant une soupe dans l’arrière-cour de l’église à des hommes balayant les débris du parking, en passant par le bruit constant des bombardements et la fumée montante de multiples incendies, cet enregistrement extraordinaire révèle, sans commentaire ni voix off, des citoyens qui tentent vaillamment de survivre aux terreurs quotidiennes de la guerre. Ce sentiment de tragédie et d’espoir marque l’histoire du film lui-même : les soldats russes ont capturé et tué le réalisateur Mantas Kvedaravičius, un cinéaste et anthropologue lituanien, en avril 2022, laissant sa partenaire Hanna Bilbrova terminer ce récit vital d’une ville (et d’un pays) assiégée. Les moments d’humanité tendrement encadrés par Kvedaravičius au cours d’une crise mondiale actuelle acquièrent une poignante fraîcheur un an après la guerre. Des graines d’espoir poussent au milieu d’une grande tragédie dans ce documentaire visuellement remarquable.
Vendredi 14 avril | 18h15 PT | CGV 2 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco

Smoke Sauna Sisterhood
Anna Hints (Estonie/France/Islande 2023, 89 min)
PREMIÈRE EN CALIFORNIE
Les pouvoirs de guérison de la sororité prennent un nouveau sens dans ce portrait luxuriant d’Anna Hints. Suivant un groupe de femmes estoniennes qui se réunissent dans une hutte de sudation fabriquée à la main, le film se déplace langoureusement à travers les saisons, tandis que les corps se rassemblent dans les rituels du sauna. Mettant à nu leur âme et leur chair, les larmes sont libérées dans l’air lourd et chaud, puis rapidement dissipées par les rires, les femmes se nourrissant les unes les autres. La spécificité de l’expérience de chaque individu tisse une riche tapisserie, mais il y a un courant de compréhension universelle qui traverse ce film finement élaboré. Hints nous plonge dans un espace connu de manière innée par tous les humains, suspendant les spectateurs dans une expérience éphémère d’amour et d’acceptation. Ce premier long métrage a remporté le prix de la mise en scène pour le cinéma documentaire mondial au festival du film de Sundance.
Invitée attendue : La réalisatrice Anna Hints.
Dimanche 23 avril | 14h15 PT | CGV 2 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco

ANIMATION & COURTS-MÉTRAGES – Jeune public

Ernest et Célestine : Voyage à Gibberitia
Julien Chheng + Jean-Christophe Roger (France/Luxembourg 2022, 82 min)
PREMIÈRE CALIFORNIENNE
Les meilleurs amis Ernest, l’ours, et la petite souris Célestine sont de retour pour une nouvelle aventure animée basée sur les livres pour enfants de Gabrielle Vincent. Dans cette suite captivante d’Ernest et Célestine (Festival 2013), le violon d’Ernest est cassé et le duo retourne dans son pays natal, Gibbertia, pour le réparer. Le pays dont Ernest se souvient est un endroit exotique, où vivent les meilleurs musiciens de la planète et où la musique joyeuse remplit l’air. À son grand désarroi et à celui de Célestine, les choses ont changé. La musique a été interdite ! Pour Ernest et Célestine, une vie sans musique est impensable. Ils unissent donc leurs forces à celles de leurs amis et d’un mystérieux hors-la-loi masqué pour ramener la musique et le bonheur au pays des ours.
Recommandé pour les 7 ans et plus.
Dimanche 23 avril | 10h PT | CGV 2 – 1000 Van Ness avenue, San Francisco

Courts métrages pour toute la famille
Une bande d’oiseaux aquatiques perturbe la précision militaire d’un énorme navire de guerre tandis qu’un arachnide aventureux rêve d’une destination lunaire juste hors de portée de la toile. Un jeune arbre s’imprègne de la sagesse transmise par les feuilles bruissantes de son sage voisin, tandis qu’une cinématographie luxuriante capture la flore et la faune de l’Équateur et les rues douillettes de la banlieue.
Recueillis aux quatre coins du monde, les films du SF Film Festival 2023 proposent des histoires vraies, moins vraies et animées qui ne manqueront pas d’inspirer le rire, la curiosité, les larmes et l’émerveillement chez les plus jeunes cinéphiles.
Durée totale : 70 minutes ; recommandé pour les 5 ans et plus.

Nouvelle Lune
Jeff Le Bars + Jérémie Balais (France/USA 2023, 12 min)
Une nuit surréaliste partagée par une mère et son fils, remplie d’amour, d’inspiration et d’Aretha Franklin.

Pete
Bret Parker (USA 2023, 7 min)
Une histoire vraie sur l’identité sexuelle, la petite ligue de baseball et les personnes qui acceptent le changement.

Le vent et les arbres
Todd Stewart (Canada 2023, 9 min)
Au cœur de la forêt boréale, un pin adulte et un jeune plant entament une conversation.

Kintsugi
Cleto Acosta-McKillop (USA 2023, 8 min)
Lorsqu’un voisin tape-à-l’œil emménage à côté de chez lui, le chat chanceux d’un restaurant est confronté à des insécurités.

El Moño
Luis Fernando Puente + Lizde Arias (USA 2023, 9 min)
Andrea découvre une magie familiale générationnelle qui l’aide à retrouver des objets perdus de manière inattendue.

Swing to the Moon
Marie Bordessoule, Chloé Lauzu, Adriana Bouissié, Vincent Levrero, Nadine De Boer, Solenne Moreau + Elisa Drique (France 2023, 6 min)
Vivant dans la forêt, une araignée est prête à tout pour atteindre son rêve lunaire.

Avec une boule de laine (Con un Ovillo de Lana)
Belén Ricardes (Argentine 2023, 5 min)
Charmante comédie musicale en stop-motion sur un hiver argentin plein de ponchos, d’amis animaux et d’histoires chaleureuses.

Dipsas Speaks
Craig Daniel Leon (Équateur 2023, 6 min)
La faune sauvage lance un message d’avertissement sur la déforestation dans le fragile écosystème de l’Amazonie équatorienne.

Travail d’amour
Richard O’Connor (USA 2023, 3 min)
Mary partage les souvenirs de sa grand-mère, une sage-femme de Caroline du Nord autrefois réduite en esclavage et qui a sauvé des vies.

Code Rose
Taye Cimon, Pierre Coëz, Julie Groux, Sandra Leydier, Manuarii Morel + Romain Seisson (France 2023, 5 min)
Des flamants roses perturbent les opérations d’un porte-avions.
Samedi 15 avril | 10h PT | CGV 3

Pour plus d’informations sur le SF Film Festival 2023, visitez le site sffilm.org.

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

Vous êtes maintenant dans notre base de données et vous recevrez notre newsletter ! Merci