Le Mill Valley Film Festival (MVFF45), présenté par le California Film Institute, a annoncé l’ensemble des films sélectionnés pour la 45e édition du Festival, qui se déroulera du 6 au 16 octobre 2022. Le Festival présentera des films du Festival de Cannes 2022, du Festival international du film de Berlin et de nombreux autres festivals à travers le monde.

Nous nous sommes concentrés sur la sélection française et francophone (réalisateurs, acteurs, ou sujets) mais la programmation est beaucoup plus large. Si le film est en langue française, il est sous-titré en anglais.

CLOSE – Belgique, Pays-Bas, France 2022, 105 min, Réalisation : Lukas Dhont

Le réalisateur belge Lukas Dhont explore la délicatesse de l’enfance et la dynamique changeante de l’amitié masculine avec une intimité déchirante dans son deuxième long métrage. Lauréat du Grand Prix du Festival de Cannes cette année, Close raconte le lien entre Léo (Eden Dambrine) et Rémi (Gustav De Waele), 13 ans, qui semblent inséparables – jusqu’à ce que leur connexion provoque les taquineries de leurs camarades de classe, conduisant à la tragédie. Dhont, le réalisateur du drame acclamé Girl, collabore avec ses jeunes acteurs sensibles pour créer un instantané indélébile de l’adolescence si profond et envoûtant qu’il ressemble à un rêve. À la fois une histoire de passage à l’âge adulte et une enquête habile sur la façon dont les garçons ont du mal à gérer leurs sentiments, Close est un film sur le chagrin et le déni, l’amour et l’acceptation. Dambrine et De Waele, qui font leurs débuts sur grand écran, jouent avec émotion des enfants prenant conscience des défis émotionnels que le monde entier leur réserve. —Tim Grierson

En néerlandais, flamand et français avec sous-titres anglais
Invité attendu : scénariste-réalisateur Lukas Dhont

CORSAGE – Autriche, France, Allemagne, Luxembourg 2022, 113 min, Réalisation : Marie Kreutzer

La star magnétique Vicky Krieps (Bergman Island, MVFF44) habite d’une façon très vivante l’impératrice Elisabeth d’Autriche et offre une performance pour laquelle Krieps a remporté le prix de la meilleure actrice au Certain Regard de Cannes. Dans ce portrait fantaisiste, la femme connue sous le nom de « Sissi » accepte d’avoir 40 ans et se sent resserrée – autant par son rôle social du à son mariage dysfonctionnel avec l’empereur émotionnellement distant François-Joseph I (Florian Teichtmeister) que par le corset qui donne son nom au film. Utilisant une palette froide et une préférence pour l’euphémisme, Kreutzer rend habilement les réalités sociales de l’époque, tout en offrant un nouvel aperçu du sort d’une femme piégée par la beauté de son image publique. Avec une intelligence et une verve complexes, Krieps rafraîchit nos notions de royauté féminine et de drame costumé. —Ananya Kumar-Banerjee

En allemand, français, anglais et hongrois avec sous-titres anglais
Invitée attendue : scénariste-réalisatrice Marie Kreutzer

MÈRE ET FILS – France 2022, 116 min, Réalisation : Léonor Serraille

S’étendant sur vingt ans, le deuxième long métrage de Léonor Serraille suit magnifiquement Rose (Annabelle Lengronne), qui quitte la Côte d’Ivoire pour la France en 1989 avec ses deux fils Jean et Ernest. Présentée sous forme de triptyque, chaque section explore l’un de ces trois personnages richement scénarisés. Dans la première section, Rose, indépendante et franche à son arrivée à Paris, résiste à l’idée d’être liée à un homme jusqu’à ce que l’amant Thierry (Thibaut Evrard) la conduise en Normandie. Ce changement de lieu incite au premier changement de perspective, centré sur l’adolescent Jean (Stéphane Bak), le fils aîné, et les défis de l’adolescence. Dans le dernier segment du film, l’attention se tourne vers Ernest (Kenzo Sambin et Ahmed Sylla) alors qu’il tente de concilier la distance qu’il ressent envers sa mère et son frère. Avec chaleur, humour et performances formidables, en particulier de Lengronne, Mère et Fils est un portrait magistral des liens familiaux diasporiques et des complexités de la parentalité. —Rod Amstrong

En français avec sous-titres anglais

UN BEAU MATIN – France 2022, 112 min, Réalisation : Mia Hansen-Løve

Encore plus émouvant car réussissant à éviter les drames excessifs, le film subtil de la scénariste-réalisatrice Mia Hansen-Løve est une exploration douce-amère de la façon dont les vicissitudes du destin et le passage du temps façonnent les identités. Sandra (Léa Seydoux), traductrice et mère célibataire partage la charge avec sa sœur et sa mère de son père, un ancien professeur de philosophie (Pascal Greggory) atteint d’une maladie neurodégénérative. Entre les visites chez son père, son travail et le temps passé avec sa fille, elle rencontre un vieil ami, Clément (Melvil Poupaud). Lorsque leur relation platonique fait place au désir amoureux, Sandra redécouvre une part d’elle-même, mais leur avenir reste incertain. La cinématographie limpide en 35 mm du directeur de la photographie Denis Lenoir capture efficacement les parcs venteux de Paris, les appartements baignés de lumière, les rues de la ville et les intérieurs institutionnels sombres dans lesquels les personnages naviguent, et complète magnifiquement la capacité de Hansen-Løve à évoquer les saisons et les rythmes changeants de la vie quotidienne. —Kate MacKay

En français avec sous-titres anglais

NOS FRÈRES – France, Algérie 2022, 92 min, Réalisateur : Rachid Bouchareb

La brutalité policière reçoit une attention médiatique considérable pendant actuellement à travers le mouvement Black Lives Matter, mais le drame du réalisateur français Rachid Bouchareb (Days of Glory, MVFF29) sert à remarquer que c’est un mal social qui dure depuis trop longtemps. Revenant avec colère sur les meurtres cruels d’Abdel Benyahia et Malik Oussekine en 1986 à Paris, Nos Frères a l’air solennel d’une procédure, suivant le frère aîné d’Oussekine Mohamed (Reda Kateb) alors qu’il tente de déterminer ce qui est arrivé à Malik et découvre la police qui ne reculera devant rien pour cacher leur inconduite. Nominé aux Oscars® et producteur de L’insulte (MVFF40), Bouchareb utilise cette histoire vraie qui donne à réfléchir, sur fond de protestations étudiantes pour la réforme de l’enseignement supérieur, pour examiner comment les meurtres ont résulté de l’arrogance et de l’incompétence de la police, et comment la loi- les responsables de l’application de la loi ont conspiré pour enterrer la vérité. Traçant une ligne droite entre passé et présent, Nos Frères est enragé, mais sa fureur s’avère également purificatrice. —Tim Grierson

En français avec sous-titres anglais
EN PERSONNE : l’acteur Samir Guesmi

RODEO – France 2022, 105 min, Réalisation : Lola Quivoron

Lola Quivoron dépoussière le genre avec son premier long métrage captivant. Julia, une jeune femme amoureuse des motos et accro à la vitesse et aux sensations fortes, pousse son fanfaronnage jusqu’à la limite pour infiltrer une meute de motards exclusivement masculins. La nouvelle venue Julie Ledru joue Julia avec une ténacité déconcertante en tant que femme qui fera tout pour rouler, même en organisant un braquage pour faire ses preuves auprès du caïd local Domino (Sébastien Schroeder), qui dirige un réseau criminel depuis l’intérieur de la prison. Primé à Cannes, le film raconte une histoire passionnée de dévouement et de non-conformité, tout en condamnant les fondements misogynes de la culture motarde. Julia se distingue comme une figure solitaire dans le monde des hommes, mais elle est parfaitement en phase avec le sort d’une autre femme, mettant sa propre sécurité en danger alors qu’elle devient de plus en plus protectrice envers la femme et l’enfant de Domino. La cinématographie intime de Raphaël Vandenbussche, rythmée par des scènes pleines d’adrénaline qui se terminent par une finale époustouflante, fait de Rodeo une balade à indice d’octane élevé que vous n’oublierez jamais. —Ela Bittencourt

En français avec sous-titres anglais
Invités attendus : scénariste-réalisatrice Lola Quivoron, scénariste Antonia Buresi

LES PASSAGERS DE LA NUIT – France 2022, 111 min, Réalisation : Mikhaël Hers

La dissolution d’un mariage est toujours difficile, et elle l’est encore plus pour Elisabeth (l’emblématique Charlotte Gainsbourg, rayonnante), au début des années 1980 à Paris. Elle n’a jamais eu de relation avec personne d’autre que le mari qui l’a quittée pour une autre femme ; ses deux enfants vont bientôt quitter le nid et elle n’a jamais occupé de travail. Mais lorsqu’elle décroche un poste chez l’animatrice (Emmanuelle Béart) de l’émission radiophonique de fin de soirée qu’elle écoute, sa fortune commence à changer. Au fil de la décennie, Elisabeth prend tout son sens, tout comme ses enfants en partie grâce à leur rapprochement de Talulah, une mystérieuse jeune vagabonde (Noée Abita). À la fois discret et vaste dans sa portée, rappelant Boyhood dans sa vaste tranche de vie ordinaire, le drame astucieusement observé, compatissant et chaleureux du réalisateur Mikhaël Hers tire son excellent travail de ses talents français certains reconnus et d’autres émergents.  —Dennis Harvey

En français avec sous-titres anglais

COURT-METRAGES POUR ENFANTS ET GRANDS – À partir de 5 ans – Chiots, bébés et oursons ! Le MVFF a une fois de plus parcouru le monde à la recherche de la meilleure collection de courts métrages d’animation pour un public de tous âges. Des personnages drôles et des enfants curieux se mêlent à de douces leçons sur la gentillesse envers les animaux, pourquoi ne pas avoir peur d’avoir peur, comment naissent les pissenlits, et bien plus encore !

Non verbal et en anglais

  • Kayak – Solène Bosseboeuf, Flore Decorgnat, Tiphaine Klein, Auguste Lefort & Antoine Rossi | France 2021 | 6 minutes
    Une descente en pagaie sur une paisible rivière se transforme en une véritable aventure familiale pour un papa et son bébé.
  • Andy – Une histoire de chien – James Wheless | États-Unis 2021 | 8 minutes
    Un chiot surmonte une série d’obstacles pour trouver le but de sa vie.
  • Banc – Rich Webber | Royaume-Uni 2020 |2 min
    Partager n’est pas toujours facile quand on a un gros appétit.
  • Kiko et les animaux – Yawen Zheng | France/Suisse 2020 | 7 minutes
    Un jeune intimidateur apprend une leçon importante sur la façon de traiter tous les animaux avec gentillesse.
  • Mon nom est la peur – Eliza Płocieniak-Alvarez | Allemagne 2021 | 5 minutes
    Sous la forme animée d’un monstre rouge poilu aux nombreux yeux, l’une de nos émotions clés nous encourage à nous demander si nous devons vraiment avoir peur d’avoir peur.
  • La mamie la plus ennuyeuse du monde entier – Damaris Zielke | Allemagne 2022 | 7 minutes
    Une jeune fille invente un nouveau jeu surprenant pour amener sa grand-mère distraite à jouer avec elle.
  • Patouille et les Parachute Seeds – Inès Bernard-Espina, Mélody Boulissière & Clémentine Campos | France 2021 | 6 minutes
    Cette animation peinte à la main explore le fonctionnement interne de la croissance d’un pissenlit à travers les yeux d’un petit garçon et de son ami oiseau.
  • Sel – Alicia Scott Nichols | États-Unis 2020 | 6 minutes
    Une jeune fille travaillant la récolte du sel avec sa mère au Sénégal trouve la joie dans le rythme.
  • Sommeil d’hiver (en ligne seulement) – Katerina Karhankova et Alexandra Majova | République tchèque 2020 | 7 minutes
    Deux ours décident de différer leur hibernation annuelle pour manger plus de sucreries.
  • Loup et Cub – Marvin Bynoe | États-Unis 2021 | 8 minutes
    Un père et son fils traversent un monde imaginaire pour livrer le déjeuner oublié de leur mère.
  • Pas à pas – Fanny Paoli, Anabelle David, Emma Gach, Claire Robert, Julie Valentin & Théodore Janvier | France 2021 | 7 minutes
    Une petite botte de pluie perdue se lance dans un voyage difficile pour retrouver son compagnon.
  • Samedi 15 octobre, 11h00
  • En ligne du 6 au 17 octobre 2022
  • Tous les détails

Si vous n’êtes pas familier avec le MVFF, soyez prudent, les billets se vendent rapidement. Pour ceux qui veulent profiter du MVFF sans quitter leur canapé, il existe une offre 100% en ligne. Billetterie ici

Les differents cinemas où voir les films sont

  • San Rafael: Christopher B. Smith Rafael Film Center – October 6 – 16, 2022
  • Mill Valley: CinéArts Sequoia – October 6 – 16, 2022
  • Larkspur: Lark Theater – October 8 & 9 + October 15 & 16, 2022
  • Berkeley: BAMPFA/Barbro Osher Theater – October 8 – 16, 2022
  • San Francisco: The Roxie Theater – October 15 & 16, 2022

Merci Mill Valley Film Festival, merci California Film Institute.

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!