L’artiste française Kalie Granier présente sa nouvelle exposition A Sea Change, At Kelp’s Forest à San Francisco jusqu’au 10 juin.

Cette exposition multimédia organisée par la galerie re.riddle, consiste en une installation interactive de kelp transformé, de peintures et la projection du film 2 Feet. Le film, que Kalie Granier a réalisé en collaboration avec des scientifiques, attire l’attention sur la précarité des écosystèmes de kelp en raison du changement climatique. Il vise à contribuer aux efforts mondiaux de restauration des forêts de kelp via l’examen de leurs structures A sea change 2 feet kelp filmvariables, de leurs géographies et de leurs interactions avec le comportement humain.

Dans son film, Kalie Granier  suscite ainsi  la prise de conscience écologique à travers une approche poétique et artistique, mettant en parallèle des vies de femmes et la croissance du kelp qui grandit jusqu’à 65 cm par jour !!

Kalie nous précise qu’elle a pensé cette « installation à travers le prisme de l’écoféminisme – un cadre théorique qui réévalue les processus équitables par rapport aux structures hiérarchiques dominantes présentes dans la société et l’environnement ».

C’est en vivant à Santa Cruz près de la plage, en côtoyant quotidiennement le kelp, qu’elle a à son tour pris conscience de l’importance vitale du kelp. C’est aussi en le ramassant et en le transformant en objet d’art qu’elle attire l’attention sur cette algue fondamentale. En effet, les forêts de kelp, la plus grande de toutes les algues marines, sont considérées comme l’un des écosystèmes les plus dynamiques de la planète, rivalisant avec la réputation de la forêt terrestre.

Les forêts de kelp séquestrent le carbone et libèrent de l’oxygène dans l’atmosphère, ce qui rend l’eau et l’air plus « propres ». Elles fournissent des habitats et des sanctuaires à des milliers d’espèces marines, produisant efficacement leurs propres nutriments et énergie en utilisant la lumière du soleil.

Kalie nous précise qu’elle a pensé cette « installation à travers le prisme de l’écoféminisme – un cadre théorique qui réévalue les systèmes non linéaires, les connexions holistiques et les processus équitables par rapport aux structures hiérarchiques dominantes présentes dans la société et l’environnement ».

L’exposition examine comment nous pourrions imaginer des alternatives pour un avenir plus durable en privilégiant la coopération et les pratiques de gestion a sea change vue ensembleenvironnementale pertinentes localement. C’est pourquoi Kalie Granier essaie de travailler le plus possible avec des éléments naturels ou recyclés : par exemple elle créé elle-même ses peintures à base de pigments naturels locaux (spiruline, curcuma), elle recycle les rubans récupérés dans l’ancienne mercerie de sa belle-mère…

Une partie des recettes de l’exposition A Sea Change, At Kelp’s Forest sera reversée à la Reef Check Foundation, une organisation à but non lucratif qui permet à des scientifiques citoyens pour promouvoir la gestion durable des communautés de récifs dans le monde entier.

Dates : du 19 Mai au 10 Juin
Adresse : 200 Brannan Street & Delancey, San Francisco
Entrée gratuite sur rendez-vous – Soirée de clôture ouverte au public le 10 juin à partir de 16h30
Plus d’informations, cliquer ici

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!