– Article mis à jour le 27 mai 2021 – Voilà le nouveau défi que s’apprête à affronter Cyril Derreumaux… La traversée du Pacifique en kayak entre San Francisco et Hawaii en solitaire et sans assistance.

Nous vous avions parlé de Cyril Derreumaux lorsqu’il avait effectué la descente de la Baie en une journée et franchit les 7 ponts qui la traversent. Nous évoquions déjà son projet de partir traverser le Pacifique… et nous y sommes ! Enfin surtout lui. Il nous raconte où il en est à 15 jours du départ !!

A l’origine, Cyril devait commencer cette traversée le 31 mai 2020 mais la pandémie en a décidé autrement. C’est maintenant le 31 mai 2021 qu’il prendra place à bord de Valentine, son kayak entièrement conçu sur mesure, pour une traversée prévue pour durer 70 jours entre San Francisco et Hawaii. Cela représente 2100 miles nautiques (soit un peu plus de 3000 km) à vol d’oiseau mais en fonction des vents portants et des courants, le parcours sera éventuellement un peu plus long.

Le départ est prévu à 5 heures du matin afin de bénéficier des meilleurs vents et des meilleures marées. Comme il se doute que vous n’y serez pas, un évènement est prévu le 30 mai à Sausalito au niveau du ponton de Sea Trek (2100 Bridgeway, Sausalito) , pour lui souhaiter bon voyage à 9h le matin.

Comment lui est venue l’idée de ce défi ?

Cyril a été inspiré par le légendaire Ed Gillet qui a fait la première traversée entre la Californie et Hawaii sur un kayak en 1987. Même si son kayak était agrémenté d’une voile de type cerf-volant, la traversée d’Ed Gillet reste mythique car il n’y avait ni GPS, ni contact satellite à l’époque.

Il raconte cette aventure dans son livre « The Pacific Alone » que Cyril avoue avoir comme livre de chevet. Ce dernier l’a d’ailleurs contacté pour lui demander « la permission de reproduire son aventure« , ce à quoi Ed Gillet a répondu qu’il n’avait pas à lui donner la moindre permission.

Par contre, il a sûrement apprécié le geste car il a mentionné qu’il essaierait d’être à Hawaii pour accueillir Cyril à son l’arrivée… [ndlr Ce serait une super image].

Cyril précise que « les traversées à la rame sont, même si elles restent des aventures extraordinaires, plus fréquentes que les traversées en kayak. Il y en a eu plus de 700 mais seulement huit en kayak, dont seulement 4 en solo, et sans assistance« .

Le bateau

Ce kayak, appelé Valentine d’après son intrépide soeur, a été entièrement conçu et réalisé sur mesure par l’anglais Rob Feloy qui avait précédemment construit un bateau pour Peter Bray lors de sa traversée du Canada vers l’Irlande.

cyril derreumaux kayakRob qui était à la retraite quand Cyril l’a approché, s’est finalement laissé convaincre par le français. Il a donc réalisé un bateau unique au design complètement customisé, dont vous pouvez voir tous les détails en 3D ici https://solokayaktohawaii.com/3d/

Et pour en revenir à Ed Gillet, Cyril nous explique que son livre Pacific Alone a été une vraie source d’inspiration. En effet, Ed Gillet raconte qu’à l’issue de sa traversée, il avait les muscles des jambes atrophiés.

Le kayak n’étant qu’à 25 cm au-dessus de l’eau, le kayakeur peut jamais se mettre debout… il est trop facile à déstabiliser.

Cyril a ainsi décidé d’intégrer un système de pédales afin de pouvoir utiliser ses jambes pendant 70 jours et éviter de perdre trop de muscles. Cela lui permettra également de gagner des heures de navigation : il pourra pédaler pendant les pauses repas par exemple. Il a calculé que cela lui ferait gagner entre 10 et 15 jours de navigation !!  L’ajout de ce « pédalier » lui attire les critiques de certains puristes, mais il assume totalement cette décision, et précise que « après tout c’est mon aventure, je la décide comme je veux ! »

Préparation et détails de l’expédition

Une traversée comme celle-ci se prépare des mois à l’avance, voire des années.

Fort de son expérience de la traversée à la rame en équipe (vous trouverez la liste de ses courses sur son site internet www.cyrilderreumaux.com), il a commencé à se préparer seul puis a fait appel à différents amis et experts, tel un médecin, un coach, un préparateur mental… Et comme il sera seul en mer et sans aucune assistance, il a du apprendre à connaitre le fonctionnement de l’équipement embarqué comme le boîtier électrique de son bateau, le dessalinisateur … afin d’être capable de réparer seul en cas de problème.

Son rythme quotidien apparait tellement simple et facile lorsqu’il nous l’énonce : « Dès le lever du soleil, je prends mon petit déjeuner, je navigue 3 ou 4 heures, je déjeune, je peux aussi faire une pause d’une heure, dormir dans la cabine puis continuer la navigation jusqu’à la tombée de la nuit« . Cyril a décidé de jouer la carte de la sécurité, ce qui signifie que dès que la nuit tombe il rentrera dans la cabine.

  • Se laver : on se savonne à l’eau de mer puis on se rince à l’eau « douce » du dessalinisateur
  • Nourriture : l’objectif idéal est d’absorber 6000 calories par jour ce qui peut paraitre beaucoup, mais en ramant entre 12 et 14h par jour, on en dépense 8000. Afin de compenser le déficit de 2000 calories, il faut donc PRENDRE du poids avant de partir ; Cyril comptait + 5 kg au moment où l’on s’est parlé. Il sait qu’il va les perdre en chemin (la chance !). Il a donc prévu son stock en fonction, et mis en place un plan de rationnement s’il doit mettre plus de 70 jours.

Cyril est sans aucun doute un aventurier mais il connait ses limites et ne veut pas risquer sa vie à tout prix. Alors sa ligne de vie, son contact quotidien à terre ce sera Dave, et Cyril de préciser : « quelqu’un de posé mais pas trop proche au niveau personnel afin d’éviter des réactions trop émotionnelles ».

Dave n’a jamais fait de traversée, mais sera en contact avec des spécialistes tels que Lia Ditton, Rick Leah, Thiago Silva, Tez Steinberg pour tout conseil technique concernant la trajectoire, la stratégie etc…

Dave sera le seul à pouvoir décider d’arrêter l’expédition et d’envoyer les garde-côtes si nécessaire selon trois critères : la météo, l’état du bateau et l’état du navigateur.

Vous pouvez suivre les aventures de Cyril au quotidien, il est équipé d’un tracker. Suivez-le sur la carte qui sera mise à jour toutes les heures, cliquez icitracker en direct

Arrivée prévue à Honolulu, Hawaii entre le 5 et le 10 Août…

Ce projet a été rendu possible grâce à des sponsors que Cyril a réussi à convaincre par son opiniâtreté mais aussi en engageant ses propres économies.

Il peut donc compter sur

  • Standard Process : une société de suppléments alimentaires,
  • Greg Norman Estates : un exploitation viticole qui appartient à l’ancien champion de  golf australien, Greg Norman.
  • Et sa propre marque OnTheWater 360, vendue en ligne qui propose des articles spécialisés pour le kayak et le canoé.

Bon Voyage Cyril !!

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!