Voilà une question qui taraude beaucoup d’entre nous à l’approche des vacances d’été : faut-il prendre ses billets d’avion maintenant ou attendre quelques semaines, voire les prendre à la dernière minute ?

Comme il n’est pas évident de répondre à cette question, nous sommes allés prendre l’avis d’un professionnel.

Nous avons donc posé la question à Jean François Drageon qui dirige l’agence de voyage Calparrio à San Francisco.JFD_ Calparrio

Pour lui, la réponse est sans appel : « Oui, on peut prendre ses billets d’avion pour l’été dès maintenant, sans hésiter et au moins pour trois raisons :

La première, c’est que toutes les compagnies aériennes à l’exception de la TAP, se sont engagées à rembourser les billets en cas d’annulation des vols de leur fait ou à émettre des avoirs valables 18 mois de la valeur des billets. Elles laissent le choix au client. Et même si vous avez un billet émis par la TAP, si vous l’avez payé avec votre carte de crédit américaine, vous pouvez faire opposition en cas d’annulation du vol ; vous serez remboursé par l’intermédiaire de la société qui gère votre carte de crédit.

La deuxième raison, c’est l’inventaire du nombre de sièges comme on dit dans le jargon… Il y a peu de vols directs prévus entre les Etats-Unis et l’Europe sur les mois qui viennent. A partir de mai, même Air France n’a prévu que cinq vols par semaine, KLM a réduit les siens sur Amsterdam ainsi que Lufthansa sur l’Allemagne. Quant à United Airlines, après avoir mis des vols directs SFO-CDG sur le marché il y a quelques semaines, ils les ont tous annulé jusqu’en octobre 2021.

La dernière raison tient à l’effet de la concurrence : jusqu’à l’annonce par FrenchBee de la reprise de sa ligne directe SFO-Orly juste avant l’été, les prix sur Air France et ses concurrents étaient autour de 1500$ par billet pour des trajets directs ou avec une correspondance. Mais depuis la semaine dernière, le marché du voyage répondant à la loi de l’offre et la demande, les prix ont baissé de près de 30% et sont autour de 1000$ bagages compris… Voyager sur un vol direct quand on a des enfants en bas âge n’a pas de prix !

Alors, oui c’est le moment de prendre ses billets car il n’y a aucun risque » affirme Jean François Drageon.

Pourtant la question qui vient souvent à l’esprit quand on cherche frénétiquement des billets sur Internet à l’affut du bon plan de l’été, c’est quel est l’avantage de passer par une agence de voyage ?

Evidemment Jean François ne va pas nous dire que c’est une mauvaise idée de faire appel à une agence mais l’argument qui fait mouche, c’est justement en cas de litige ou de besoin de rebooking…

« Tout d’abord, nous proposons toujours les prix les moins chers sur les billets à nos clients. Nous trouvons la plupart du temps la même chose qu’eux sur Internet mais s’ils prennent leurs billets par une agence, en cas de problème, nous avons une véritable capacité à négocier avec les compagnies aériennes.

En cas de changement de réservation par exemple, nous sommes à même de travailler directement avec elles. Prenons l’exemple de FrenchBee : Calparrio est la seule agence avec un contrat direct FrenchBee aux Etats-Unis. Concrètement, cela veut dire que l’année dernière, nous remboursions rapidement les billets achetés par notre intermédiaire alors que les clients FrenchBee qui avaient acheté directement sur Internet devaient attendre 12 mois pour demander un remboursement… Dans l’intervalle, ils devaient se contenter d’un avoir.

Un autre point qui joue à l’avantage de l’agence de voyage, c’est quand les billets sont chers et que le marché n’offre pas de promotion… Les agences de voyage ont la capacité à trouver et négocier des deals qui couvrent billets + location de voiture et qui rendent l’ensemble plus avantageux ».

Finalement, nous avons demandé à Jean François s’il pouvait faire la différence sur d’autres services que les billets d’avion.

La réponse n’a pas tardé à venir et il nous a donné l’astuce des locations de voiture longue durée dites de transit temporaire (TT) qui sont très adaptées aux vacances d’été.

« Il faut être résident à l’étranger, pouvoir le prouver avec la copie de sa carte verte ou un papier attestant de son lieu de résidence, et détenteur d’un permis US ou français.

Voici un exemple concret pour que vous puissiez comparer :

  • Location de voiture dite « TT » du 10 juillet au 10 août prise à l’aéroport à Paris et rendue au même endroit. Catégorie famille, assurée tous risques, le cout est de 1578,84 $ (recherche faite le 26 avril 2021). Attention, il faut faire les démarches au moins 25 jours avant le départ.
  • Location de voiture dite « classique » du 10 juillet au 10 août prise dans les mêmes conditions revient à 1767$ sans assurance (prix relevé chez Sixt).

Si vous louez pour au moins 21 jours, il est intéressant d’explorer cette piste… ».

Et notre dernière question concernait les restrictions mises en place depuis un an pour rentrer aux Etats-Unis imposées à certaines catégories de détenteurs de visas.

« Là aussi, il y a une solution… On peut par exemple partir 3 semaines en France et passer 2 semaines au Mexique ou à Punta Cana avant de revenir aux Etats-Unis. L’entrée du territoire américain n’est pas interdite depuis ces pays… C’est une solution évidemment plus couteuse mais qui mérite d’être envisagée.. C’est une bonne façon de finir ses vacances d’été. »

Nous vous laissons trouver la solution adaptée à votre situation mais si on en croit Jean-François Drageon, professionnel depuis plus de 35 ans, on organise ses vacances dès maintenant et on pense à autre chose en attendant le retour vers la France !

Bonnes vacances !

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!