La situation du travel ban (l’interdiction de voyager depuis l’espace Schengen) a évolué depuis mars 2020, date à laquelle il a été instauré pour la première fois aux USA… Voici la dernière mise à jour impactant la délivrance de visas à l’étranger.

Le groupe Columbus Consulting a partagé ce document sous forme de questions-réponses pour vous aider à comprendre où nous en sommes en ce 2 mars 2021.

Le 2 mars 2021, le Département d’État américain a annoncé de nouvelles restrictions concernant les demandes de NIE et la délivrance de visas, en particulier les visas E.

Qui est concerné par ces nouvelles restrictions ?

  • Tout demandeur de visa nonimmigrant. La délivrance d’un visa E, tout comme tout autre visa non-immigrant, est désormais également soumise à l’éligibilité de son demandeur à une NIE.
  • Tout détenteur de visa nonimmigrant. une NIE est toujours requise pour entrer sur le territoire américain lorsque le voyageur vient de l’espace Schengen (ainsi que du Royaume Uni, Ireland, Brésil et Afrique du Sud). Les conditions d’éligibilité à une NIE sont cependant encore plus restreintes.

Quel est l’impact de ce changement sur les entretiens aux consulats américains ?

  • Seuls les demandeurs de visas E (ainsi que par exemple tout autre visa non-immigrant tel que B ou O,) également éligibles à une NIE peuvent désormais se rendre à leur entretien aux fins d’obtenir leur visa.
  • Les entretiens déjà prévus pour les demandeurs de visas E, mais qui ne sont pas éligibles à une NIE, seront automatiquement annulés.

Comment obtenir un rendez-vous consulaire si un demandeur de visa pense qualifier pour une NIE ?

  • Les demandeurs de visa E devront demander un rendez-vous d’urgence (« expedite appointment ») et expliquer pourquoi elles pensent être éligibles pour une NIE. La décision d’accorder une demande sera soumise à la discrétion d’un officier consulaire.

Quels sont les nouveaux critères concernant l’éligibilité à une NIE ?

Les nouveaux critères d’éligibilité à une NIE pour les demandeurs et les détenteurs de visa sont plus restrictifs.

  • 1) Soutien vital d’une infrastructure essentielle –consiste à être impliqué dans un « secteur d’infrastructure critique », défini par le DHS : chemical, commercial facilities, communications, critical manufacturing, dams, defense industrial base, emergency services, energy, financial services, food and agriculture, government facilities, healthcare and public health, information technology, nuclear reactors, transportation, and water/wastewater systems.

Attention : Le voyage doit être directement lié au soutien de l’infrastructure. Le candidat doit être en mesure de montrer pourquoi il ne peut pas effectuer son travail en dehors des États-Unis.

  • 2) Soutenir directement la création ou le maintien d’emplois aux États-Unis – Il sera aussi possible de qualifier pour une NIE lorsque le voyage du demandeur de visa ou demandeur de NIE (si déjà détenteur de visa) soutiendra directement la création ou le maintien substantiels d’emplois aux États-Unis. L’activité proposée doit avoir lieu physiquement aux États-Unis et ne peut être reportée ou menée à distance. Cette raison a été annoncée comme étant difficilement acceptée.

Plus d’informations sur https://travel.state.gov/content/travel/en/News/visas-news/national-interest-exceptions-from-certain-travelers-from-the-schengen-area-uk-and-ireland.html.

Vous trouverez également ci-joint un ADDENDUM sur la communication officielle du consulat américain à Paris.

Merci Isabelle Marcus de Columbus Consulting Group pour cette mise à jour sur les demandes de NIE.

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!