Quand deux jeunes français décident de démarrer une marque de cosmétique « DIY » (à faire soi-même) pour le marché américain, ça donne Ardolé.

Voici donc une carte postale de Berkeley car ces deux jeunes hommes viennent de finir leur dernière année à Berkeley, en master à la Haas School of Business après l’EDHEC et en confinement !

Nos deux entrepreneurs ont attiré l’attention de mercisf.com au démarrage de leur campagne de crowfunding en avril. Leur projet, leur idée de « redonner de la transparence dans les cosmétiques » nous a simplement donné envie d’en savoir plus et d’essayer de mieux comprendre le phénomène des cosmétiques DIY organiques.

Dorian Janvier est plutôt centré sur la gestion et Léo Fredon sur le produit. Ce dernier a même fait une formation de formulateur en cosmétiques en parallèle de sa business school pour pouvoir mettre au point leur première crème hydratante. Il a été sensibilisé à l’univers de la cosmétique en faisant un stage chez Chanel en France.

La première question qui nous a paru évidente a été…« pourquoi » les cosmétiques DIY bio ? C’est pas très Silicon Valley…

Dorian Janvier nous répond que « le marché américain est un énorme marché pour les fabricants de cosmétiques bio en raison de la sensibilisation des consommateurs aux produits organiques et à ses avantages. Mais qu’il y a aussi une belle opportunité car le DIY qui est une vraie tendance en France, est encore très peu développé aux Etats-Unis ».

Mais alors, pourquoi faire ses cosmétiques soi-même si l’offre est déjà tellement riche ?

Visiblement les motivations sont liées aux nouvelles aspirations des consommateurs ; c’est un mélange de tendance « zéro déchet » en voulant éviter lesDIY skincare emballages, un désir de mieux contrôler la composition des produits consommés et en toile de fond, la perception que le ratio qualité/prix sera meilleur si on fait soi-même. En effet, si on assemble un produit cosmétique en DIY, on peut supposer que le marketing de la marque ne représente pas 50% du prix du produit fini !

Mais qui est la cible de ces produits à faire soi-même ?

Pour affiner leurs premières études, nos deux fondateurs ont réalisé une bonne centaine d’interviews, suivi une quarantaine de volontaires pendant et après les workshops qu’ils ont organisés. Dorian Janvier en a tiré la conclusion que « notre cible est composée principalement de jeunes femmes entre 20 et 35 ans, la plupart du temps déjà dans la vie professionnelle, sensibilisées par ce qu’elles mangent, par ce qu’elles se mettent sur leur peau, et qui s’intéressent à la façon dont sont fabriqués les produits. Des consommatrices éco-conscientes ».

A quoi ressemble le produit Ardolé ?

diy beauty Ardolé poste tous les jours sur Instagram une recette faite à base d’ingrédients que chacun d’entre nous possède déjà dans son placard afin de démocratiser le concept du DIY. Mais leur kit produit permet d’aller plus loin au travers d’une approche plus simple et efficace.

Le kit comprend 6 ingrédients bio (tous certifiés USDA) et est personnalisé en fonction du type de peau… Pour cela, la marque a mis au point un questionnaire à compléter en ligne, et propose ensuite les ingrédients clé qui vont rentrer dans la composition de la crème hydratante… Non seulement, c’est un produit DIY bio, mais c’est un produit personnalisé.

Comment se procurer ce kit ?

En commandant sur le site d’e-commerce qui est pour l’instant le seul canal de distribution envisagé. Si vous n’avez jamais préparé vos cosmétiques, Ardolé vous propose d’ajouter les outils pour la préparation (fouet et récipients) à votre premier kit en plus des ingrédients qui permettent de réaliser sa crème. Les kits de recharge ne comprendront que les ingrédients étant donné que tous les outils et contenants sont ré-utilisables.

Le kit est accompagné de son mode d’emploi détaillé et est parfaitement emballé dans un conditionnement recyclable.

Alors si comme nous vous avez été curieux d’en savoir plus sur le mouvement des cosmétiques DIY, nous vous proposons de visiter le site internet Ardolé, de regarder les vidéos sur TikTok, de les suivre sur Instagram et de vous laisser tenter en passant commande… Préparer sa crème hydratante est une expérience satisfaisante !

Bonne chance à Ardolé qui se lance au milieu de la tourmente Covid. Qui a dit que l’esprit d’entreprise et d’aventure avait disparu ?!!!

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!