Depuis sa mise en ligne, l’app MyNabes est la concrétisation d’un modèle de solidarité entre voisins et le reflet de l’état d’esprit de sa fondatrice Elodie Bottine. 

Basé sur la gratuité ou même éventuellement sur le troc, l’app MyNabes (abréviation de my neighbors), offre la possibilité à des personnes vivant dans un même quartier de se rendre service de multiples façons.

Concrètement, l’app (iOS et Android) vous permet de vous inscrire dans une ou plusieurs de ses 20 catégories prédéfinies (échange d’outils, garde d’animaux domestiques, faire les courses pour quelqu’un…) et de voir ainsi s’il y a un besoin dans le voisinage que vous pouvez combler… en toute gratuité.

Prenons l’exemple du fameux Karcher que vous avez acheté un jour de promo à Costco et qui passe 363 jours par an à prendre la poussière dans votre garage… Pourquoi ne pas le prêter à votre voisin qui en a besoin de nettoyer son BBQ ? Votre achat aura au moins servi un jour de plus dans l’année. En retour, si vous avez besoin d’un taille haie, un autre voisin a peut-être l’outil idéal à vous passer pour quelques heures. 

Elodie Bottine n’est pas en manque d’exemples pour expliquer son idée… et elle précise que son projet va au delà des biens matériels. 

Nous avons tous en tête l’exemple d’une voisine que nous voyons penchée à tailler ses rosiers dans son jardin et qui ne semble jamais avoir de visite… Peut-etre qu’elle apprécierait d’avoir de la compagnie de temps en temps… Peut-être même qu’elle fait de délicieux cookies pour accompagner la tasse de thé ou la bouteille de rosé qu’elle partagera avec vous en faisant la conversation ? 

Aucun échange monétaire n’est impliqué sur la plateforme NyNabes, seulement le plaisir de rendre service et de savoir que l’on pourra faire appel à sa communauté quand on en aura besoin. Bien sur que si vous voulez vous montrer généreux auprès de votre voisin au Karcher en lui apportant des fruits de votre jardin, le geste sera apprécié.

Six mois après le lancement, MyNabes compte plusieurs centaines d’utilisateurs sur Palo Alto où a été lancée l’app mais a commencé à essaimer dans d’autres régions de Californie comme la Jolla.

Une chaîne de solidarité a même été lancée fin mars pour aider les personnes âgées qui ne pouvait plus se déplacer facilement faire leurs courses.

A son lancement, MyNabes été entièrement tournée vers les consommateurs et n’avait pas d’objectif de revenu car tout est fondé sur l’entraide solidaire. L’idée était de tester l’application, sa robustesse et son attractivité. 

Mais les choses évoluent ; Elodie Bottine et son associée Raluka Perkins sont contentes de nous faire savoir qu’elles ont signé leur premier contrat avec la ville de South San Francisco. En effet, la mairie va se servir de l’app comme la plateforme de communication privilégiée avec ses administrés. 

Attention, ne comparez pas MyNabes avec NextDoor…  L’appli ne comporte pas de fonction de messagerie publique, pas de possibilité pour la communauté de commenter sur les messages entre deux voisins… ou de poster la photo de quelqu’un à la mine patibulaire qui est passé sur votre driveway.

MyNabes, c’est tout le contraire ! Et si l’essai se transforme, peut-être même une plateforme professionnelle.

Merci Mesdames

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!