Si vous aimez vous régaler les papilles, surtout si vous aimez les desserts simples et bien faits, vous avez sûrement déjà goûté un Petit Pot de crème en verre avec capuchon orange et un béret. Et on parie que vous n’avez pas boudé votre plaisir en dégustant ce dessert riche et crémeux mis au point par un certain Maxime Pouvreau. 

Maxime Pouvreau, c’est le CEO et fondateur de cette entreprise née dans la péninsule il y a 6 ans maintenant. Chef pâtissier de formation, ayant travaillé pour des restaurants étoilés au Michelin, il est l’auteur d’une aventure un peu différente des aventures entrepreneuriales habituelles.

petit pot

Photo Petit Pot

En effet, on commence presque à s’habituer à rencontrer des français amoureux de la bonne chair qui montent des restaurants, des boulangeries, voire des pâtisseries mais bien peu s’attaquent au marché américain de la food, de produits vendus en indirect et de surcroît avec un produit inconnu du consommateur.

Et pour cause ! Qui aura travaillé avec le réseau de distribution, le fameux “retail” sait combien il est difficile de pénétrer ce circuit et surtout de s’y faire une place. C’est une machine infernale qui à peu d’exception près, broie les fournisseurs en exigeant des marges intenables, et ne fait aucune place sur ses étagères aux produits qui n’ont pas de reconnaissance de marque ; les grosses enseignes préfèrent la facilité des grandes noms.

Visiblement, Maxime Pouvreau, bien déterminé sous son aspect calme et tranquille, ne s’en est pas laissé conter ; il avait observé que cette spécialité bien française qu’est le pot de crème, était totalement absente du marché américain. 

En 2014, il met donc au point avec ses souvenirs d’enfance, la recette des petits pots de crème dont il avait gardé la nostalgie. Telle une légende de la Silicon Valley, il démarre l’aventure dans sa cuisine avec un financement bien familial.. Il ajoute que même sa grand-mère a contribué ! 

Il nous raconte tout simplement “j’ai fait quelque chose que j’aime”. Mais il nous dit aussi que les deux premières années se sont concrétisées par un chiffre d’affaires anecdotique développant les ventes dans les magasins indépendants de San Francisco. Pas découragé, il n’a pas hésité à organiser de nombreuses dégustations gratuites sur un coin de table comme on le voit dans les magasins ici pour faire connaître les fameux pots de crème.

Mais étant donné que les produits sont tous faits à base d’ingrédients 100% organiques, Whole Foods a repéré le potentiel de ce Petit Pot savoureux.

La chaîne organique a décidé de tenter l’aventure en laissant Maxime Pouvreau mettre ses produits en rayon dans un point de vente à San Francisco.

petit potAu bout d’un an, convaincus par le potentiel du produit et le sérieux du fabricant, ce sont tous les Whole Foods de la région qui ont testé pour six mois. 

Et de fil en aiguille, le produit a été référencé dans de plus petites enseignes comme Mollie Stones, Gus, Berkeley Bowl ou Draegers’ Market dans la Silicon Valley mais aussi chez Whole Foods au niveau national et chez Safeway. Petit Pot est maintenant disponible dans 6,000 points de vente !

Pourtant tout ne s’est passé de façon linéaire et notre chef pâtissier a dû parfois revoir sa copie. Pour lui, par exemple un petit pot de crème devait avoir une touche de crème chantilly sur le dessus, et bien Maxime Pouvreau a dû se rendre à l’évidence, ce n’était pas possible, cela réduisait la durée de vie du produit de façon dramatique. En effet, il peut se garder 2 mois sans chantilly mais si vous mettez de la fameuse crème cela réduit la durée de vie de 70 %. 

Et puis, en sondant ses client(e)s, il a réalisé que la taille initiale des petits pots n’était pas optimale. Les consommateurs sont gourmands mais conscients des calories ingérés. Conséquence, Maxime Pouvreau propose désormais des pots un peu plus petits et une recette allégée en sucre. 

petit potEt comme en quelques années, les produits plant-based n’ont cessé de prendre de la place dans les linéaires et nos frigos, Petit Pot a élargit sa gamme en proposant des petits pots de riz au lait de coco avec des saveurs aux fruits et même un pot de crème au chocolat, totalement vegan. Pour l’anecdote, nous avons fait testé à des petits gourmands qui ne se sont aperçus de rien…

Finalement pour encore élargir son empreinte dans la grande distribution, étant donné que la gamme principale est 100% organique, le prix unitaire ($2,99) n’était pas adapté. Qu’à cela ne tienne, Maxime Pouvreau a là encore su ajuster son modèle en vendant en direct à Walmart, un produit conventionnel pour un prix 30% inférieur. 

Alors il y a un an tout juste, fort de son succès et pour répondre à la demande toujours grandissante des consommateurs américains, Petit Pot a investi dans un site de production plus grand à Emeryville. C’est d’ailleurs à l’occasion d’une visite organisée avec FrenchFounders, que nous avons visité les locaux de plus de 2000 m2. 

L’entreprise compte 25 salariés qui travaillent en deux rotations quotidiennes, et est désormais capable de produire 20,000 pots par jour.petit pot

Avant de se quitter nous avons demandé à cet amoureux du goût quel était son plus gros challenge pour 2020 ; sans hésitation, il nous a répondu que “même si les choses se présentent bien pour Petit Pot, le principal challenge reste la production”.

Il a pour l’instant trouvé et adapté des outils existants, mais il lui reste à gagner en efficacité. On ne double pas sa production sur un claquement de doigts.

On en est sur, Petit Pot deviendra grand !

Merci Maxime

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!