Il suffit de lever la tête pour voir les affiches perchées en haut des réverbères dans San Francisco et découvrir une publicité du SF Girls Chorus. On y voit d’un côté des jeunes filles bien sages et de l’autre, une femme qui les dirige. 

Sachant que Valérie Sainte Agathe, leur directrice artistique était française, nous nous sommes intéressés à cette chorale exclusivement féminine. Nous avons découvert une école de chant par tout à fait “classique”.

SF girls chorusLe SF Girls Chorus compte 400 élèves et trois campus. Cette institution à but non lucratif a vu le jour, il y a plus de 40 ans maintenant à la demande de l’Opéra de San Francisco qui avait besoin d’un choeur de voix de jeunes filles.
On y rentre dès l’âge de 4 ans et on en sort au maximum à 18 ans. Entre temps, les enfants, qui deviendront des jeunes femmes auront suivi des cours de solfège, de technique vocale et bien sûr de chant choral. 

Jusque là, rien de trop surprenant mais en avançant dans la conversation, Valérie nous parle de sa vision artistique et nous expose son credo en trois points :

Diversité – Pas question de rester cantonnée à faire chanter des jeunes filles qui sortent des beaux quartiers de San Francisco. L’école a une antenne sur East Bay à Emeryville et vient de démarrer un projet avec le Bayview Opera House.

Et pour que cela fonctionne, elle veut de la diversité dans la programmation… Les classiques, les Schubert, les Brahms, c’est très bien, d’ailleurs le choeur les travaille, mais il faut vivre avec son temps pour attirer les jeunes talents.

Elle fait chanter le choeur afin qu’il reflète les sujets d’actualité, les préoccupations des jeunes filles d’aujourd’hui. Par exemple, en juin prochain, le choeur chantera une musique écrite par le compositeur Nilo Alcala (philippino américain), Georges Hernandez et la célèbre compositrice philippine Lucrecia Roces Kasilag. Le choeur interprétera un extrait d’un nouvel opéra qui relate le voyage d’une jeune immigrée philippine arrivant en Californie après un séjour à Hawaï. Au delà du thème de l’émigration, cela permet de montrer l’apport de la culture philippine dans la culture de la baie.

SF girls chorusInnovation – Valérie Sainte Agathe ne se contente pas d’accompagner ou de faire chanter des musiques contemporaines, elle passe commande pour le SF Girls Chorus. Par exemple à Angelica Negron, compositrice portoricaine qui vient de faire une pièce qui réunira 40 chanteuses mais aussi 40 danseurs du ballet de Berkeley. On chante au SF Girls Chorus mais on n’a pas peur de se mélanger à une autre discipline.

Women Empowerment – Cette directrice artistique ne s’en cache pas, le slogan « Girls Power » lui plait bien. Elle a enseigné dans des environnements mixtes auparavant, quand elle était en France mais en cotoyant exclusivement ces très jeunes filles, elle voit une opportunité de les inciter à aller plus loin.
“La technique est importante mais elle est là pour révéler la composante artistique et la personnalité de chacune. Le chant doit aider à trouver de la force, à ne pas avoir peur de la scène. Le chant exige que l’on projette le son hors de son corps, pour affirmer sa personnalité” nous explique-t-elle. Rien de tel pour gagner confiance en soi.

Donc une fois que Valérie Sainte Agathe nous a exposé sa vision, on comprend mieux pourquoi les mots clés de la plaquette saison 2019-2020, sont Excellence, Empowerment et Transformation. 

SF girls chorusC’est aussi probablement grâce à cette volonté de se dépasser que le SF Girls Chorus fait des tournées à l’international, des concerts avec Philip Glass, accompagne Hansel et Gretel, et Manon Lescaut à l’Opéra de San Francisco cet hiver.

Avant de venir s’installer à San Francisco en 2013, Valérie Sainte Agathe avait fait sa formation de pianiste au Conservatoire de Montpellier. Elle a aussi dirigé un choeur de jeunes avec lesquelles elle a réalisé huit enregistrements avec l’Orchestre National de Montpellier et le Festival de Radio France. Pourtant, rien ne la prédestinait à la musique ; elle a passé son enfance en Martinique où il n’y avait même pas de conservatoire. Et avec un père militaire, sa passion pour la musique et pour la scène n’a rien de génétique. 

Si vous habitez San Francisco, vous la rencontrerez peut être au Zuni café, sa cantine préférée, à la librairie BookShop à West Portal ou encore en train de marcher sur Ocean Beach. Valérie Sainte Agathe est née sur une ile et ne s’imagine pas vivre loin de la mer. Elle y puise une partie de sa belle énergie. 

Retrouvez tout le programme du SF Girls Chorus ici, et que vous habitiez San Francisco, Berkeley, ou Bayview, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas aller écouter cet excellent choeur peu classique.

Merci Valérie Sainte-Agathe

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!