Les règles de durée d’attribution des visa E, F, H et L ont changé.

Après une annonce remarquée fin aout 2019 concernant la réduction de durée de validité des visas, le Département d’Etat américain avait tempéré ses ardeurs et avait reporté sa décision pour donner le temps aux autorités françaises et américaines de négocier.

Le cabinet Columbus Consulting group a partagé une synthèse des nouvelles règles qui entrent en vigueur dès aujourd’hui à l’exception du visa H.

A partir du 12 novembre et pour toute nouvelle demande

  • Visa E – Investor/trader visa :
    • pour les français qui veulent créer, ou investir aux Etats-Unis
    • le visa passe de 60 mois à 25 mois.
      Cette nouvelle limitation n’aura pas d’incidence sur les visas actuels qui ont déjà été délivrés pour une période de cinq ans. L’administration américaine a aussi déclaré que les renouvellements de visa E devraient être facilités dans les prochains mois.
  • Visa F – Student visa :
    • pour les français souhaitant suivre une formation « reconnue » aux Etats-Unis
    • le visa passe de 60 mois à 25 mois
  • Visa L – Intra company transfer
    • Pour les français qui au cours des trois dernières années ont été employés pendant 12 mois consécutifs en tant que responsable, cadre dirigeant, ou employé aux compétences spécialisées, à l’étranger, qui seront mutés dans une succursale, une société mère, une société affiliée, ou une filiale américaine appartenant au même employeur
    • le visa passe de 60 à 17 mois

A partir du 31 janvier 2020, et pour toute nouvelle demande

  • Visa H – Temporary work visa
    • Pour le français souhaitant travailler aux Etats-Unis en tant que non-immigrant, à titre temporaire,
    • le visa passe de 60 à 20 mois.
      Concernant les visas H et L, les demandes de visa auprès de l’USCIS, appelée visa petitions, continueront à avoir une date de validité similaire (durées indiquées sur les approval notices).
      Cela veut dire que les demandeurs de visa H et L continueront de disposer d’une autorisation de travail de 3 ans concernant la période initiale.

      Seul le visa stamp (c’est-à-dire la vignette apposée dans le passeport du demandeur lors de son passage dans un consulat américain) aura une durée de validité réduite. Le demandeur pourra donc rester (et travailler) légalement sur le territoire US pendant la durée de validité de la visa petition, mais s’il quitte le territoire US au-delà des 17 mois (pour le visa L) ou 20 mois (pour le visa H) de validité du visa stamp, il devra alors passer par un consulat américain pour faire renouveler ce dernier, avant de re-rentrer sur le territoire américain
      .

Merci Columbus Consulting group

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!