James Tissot, c’est un peu le peintre oublié du 19ème siècle. Etait-il français ou bien anglais ? A-t-il toujours été considéré comme un peintre de seconde catégorie ou était-ce un grand peintre que nous avons oublié ?
Vous découvrirez tout cela et bien plus encore, en allant voir l’exposition que le Musée de La Légion d’Honneur de San Francisco et le Musée d’Orsay de Paris ont préparé avec le plus grand soin. A San Francisco, l’exposition a ouvert le 12 octobre 2019 et se terminera le 9 février 2020.

Comme on n’aime pas poser de questions sans vous donner les réponses…
James Tissot San Francisco– OUI, James Tissot était bien français. Il est né à Nantes et son prénom de naissance est Jacques,
– OUI, il était une super star pour ses contemporains mais il a été « oublié » car son style était inclassable.
Touche à tout, faisant de la peinture sur toile, sur bois, de l’aquarelle, ou encore des émaux, l’artiste était pour le moins pluri-disciplinaire.
Ami de Degas et de ses contemporains, on retrouve une patte impressionniste dans certaines de ses toiles, mais il a refusé d’exposer avec les impressionnistes quand il y a été invité.
Voulant élargir son horizon, il part vivre dix ans à Londres où il s’éprend d’une belle anglaise.
C’est probablement un peu pour toutes ces raisons qu’il a été « oublié des français » et peu exposé.

James Tissot San FranciscoL’exposition qui commence à San Francisco et qui voyagera ensuite au Musée d’Orsay, remet donc James Tissot à l’honneur et à juste titre.

Plus de 60 peintures sont présentées et chaque salle est une expérience unique : salle présentant les femmes de Paris de la Belle Epoque, salle de scènes londoniénnes, salle centrée sur la représentation du voyage de l’enfant prodige et de sa relation au père, chaque salle vous transporte dans un univers différent.

Et pour finir, la dernière salle met en valeur ses incroyables aquarelles. En effet, après avoir perdu l’amour de sa vie, sa jeune compagne anglaise, James Tissot rentre en France. Il se met au spiritisme comme il était courant de le faire à cette époque, et tente de rentrer en contact avec sa belle dans l’au-delà… Cela prêterait à sourire si cela n’avait déclenché une frénésie spirituelle qui a une grande influence sur sa créativité. Il faire des centaines d’aquarelles représentant des scènes bibliques avec un niveau de détails vraiment impressionnant.

James Tissot San Francisco

Moses and Joshua in the Tabernacle – Photographer: John Parnell, Photo © The Jewish Museum, New York

Ses aquarelles deviennent tellement célèbres que le Musée de Brooklyn en acquiert 350 !

Plusieurs réalisateurs contemporains s’en inspireront pour leur film comme Steven Spielberg et George Lucas dans les Aventuriers de l’Arche perdue… Bluffant.

Alors sans hésiter, allez voir cette exposition qui vous transportera de Paris à Londres, en passant par Venise et le Japon et découvrez James Tissot.

L’exposition voyagera au Musée d’Orsay de Paris du 23 mars 2020 au 19 juillet 2020.

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!