Article partenaire écrit par Guillaume Decalf de www.ouifinancial.com – MerciSF n’est pas responsable des éléments contenus dans cet article.

Tout d’abord, chaque situation est différente pour financer les études de ses enfants en particulier aux Etats-Unis.  Cet article a été écrit uniquement à titre informatif et les opinions mentionnées ici ne constituent pas des conseils financiers.
Venant de France, il est difficile d’imaginer payer des sommes importantes pour envoyer ses enfants dans une université. Certains parents veulent payer la totalité des coûts alors que d’autres préféreront ou ne pourront en payer qu’une partie. Dans tous les cas, il est intéressant de connaître les options qui s’offrent à vous pour financer les études de vos enfants aux Etats-Unis.

Coûts moyen d’une université américaine
Community or junior college : avec un coût moyen de $3 350/an et la possibilité après deux ans d’être transférer en 3ème année dans une université classique, c’est une option intéressante pour les familles qui n’ont pas les moyens de payer ou n’ont pas pu entrer, dans une université classique.

College : l’université aux États-Unis à une durée de quatre ans. Ci-dessous, le coût des différents types d’université. Le coût comprend l’université en elle-même, la chambre universitaire, la nourriture, le transport et le matériel nécessaires (livres etc.)

  • Public college (résident de l’état) : $25 000/an soit $100 000 pour 4 ans
  • Public college (résident d’un autre état) : $41 000/an soit $164 000 pour 4 ans
  • Private college : $51 000/an, $204 000 soit pour 4 ans

Il faut garder en tête que ce sont les coûts actuels. Ils augmentent de 5%/an en moyenne. Voilà une estimation des coût dans 10 ans :

  • Public college (résident de l’état) : $40 700/an, $162 800 soit pour 4 ans
  • Public college (résident d’un autre état) : $67 000/an, $268 000 soit pour 4 ans
  • Private college : $83 000/an, $332 000 soit pour 4 ans

Il vaut donc mieux mettre de l’argent de côté le plus tôt possible si vous voulez payer pour tout ou partie de l’université de vos enfants.

Passons en revue les différentes possibilités de financement.

Comptes UGMA et UTMA
Ces comptes ont été créés dans les années 50 et 60. Ils permettent de mettre un certain montant de côté et de l’investir sur des fonds de placement, des obligations ou des actions. Il grossira alors sans impôt… à condition que les plus-values soient de moins de $2 100.
Entre $2 100 et $10 500 vous devrez faire une déclaration de revenus pour votre enfant ou dans certains cas, vous pouvez l’intégrer à votre propre déclaration.

Attention, ce compte appartient à votre enfant et il y aura complètement accès à 18 ou 21 ans suivant les états. Il rentrera aussi en compte dans le calcul de la bourse scolaire qu’il pourra obtenir. Pour cette raison et le fait que la somme à mettre de côté est petite, il est plus judicieux d’ouvrir d’autres types de compte.

Compte 529
Le fameux compte 529 ! C’est le compte le plus courant et probablement le plus connu pour économiser et financer les études de vos enfants aux Etats-Unis. Voilà les principales caractéristiques à connaître sur ce compte :

  1. Vous pouvez mettre $15 000 par parent, par an et par enfant sans rien déclarer et sans dépasser la limite à vie de la Gift tax (qui est de $11.4 millions quand même). Ça veut dire $30,000 au total par enfant et par an.
  2. Vous pouvez mettre $75 000 ($150,000 pour les deux parents) en une fois à condition de ne plus contribuer pendant 5 ans.
  3. L’argent pourra payer pour une école privée, pas seulement pour l’université (limité à $10 000 par enfant et seulement pour les frais de scolarité).
  4. Selon les états, vous pouvez déduire de vos revenus la contribution (ce n’est pas le cas en Californie par exemple).
  5. Les plus-values des investissements dans un 529 ne sont pas imposées SI l’argent retiré sert à payer pour des dépenses “qualifiées”. Vous pouvez regarder la liste sur ce site https://www.savingforcollege.com/article/what-you-can-pay-for-with-a-529-plan.
  6. Si vous retirez l’argent pour des dépenses non qualifiées, les plus-values (PAS les contributions) seront taxées comme revenus avec en plus une pénalité de 10% sur ces plus-values.
  7. Si votre enfant obtient des aides financières, vous pourrez retirer la somme correspondante sans pénalité mais en étant toujours imposé sur les plus-values.
  8. S’il vous reste de l’argent sur votre 529 une fois que votre enfant a fini l’université, vous pouvez le transférer à un autre bénéficiaire (attention le point 1 s’applique).

Le cas du 529 pour les français aux États-Unis
La question qui revient souvent avec mes clients est d’ouvrir ou pas un 529 s’ils ne savent pas où leurs enfants vont aller à l’université.
Malheureusement, je n’ai pas de réponse définitive à cette question parce que ça dépend de plusieurs facteurs. Ne vous inquiétez pas ! Voici quelques éléments qui pourront vous guider dans votre réflexion :

  1. Quelle est votre philosophie ? Partez-vous du principe que l’université devrait être gratuite et que vos enfants ne devraient pas avoir à payer pour y aller ? ou alors, vous préférez qu’il travaille pour se payer des études et/ou faire des prêts.
  2. Êtes-vous en bonne voie pour votre retraite ? S’il est possible d’avoir des aides financières et des prêts étudiants pour aller à l’université, il n’est pas possible d’en avoir pour votre retraite ! qu’elle soit ici ou en France.
  3. Vos enfants sont-ils nés et grandissent-ils aux États-Unis ? Si c’est le cas, l’environnement dominant est américain et il y a peu de chances qu’il décide de partir en France pour toutes leurs études.
  4. Les universités américaines sont toujours dans les plus réputées du monde.
  5. Les pénalités de 10% en cas de retrait peuvent être relativement faibles en termes de dollars par rapport à la somme totale. Par exemple, placer $50 000 sur 10 ans avec un retour à 6% dans un 529 vous rapportera $90 000 (j’arrondis) soit un retour de $40 000, les pénalités seront donc de $4,000.
  6. Vous voulez avoir un maximum de souplesse et de liberté.

L’IRA et le Roth IRA
Et oui, il est possible de retirer l’argent d’un IRA ou d’un Roth IRA sans pénalité pour des dépenses universitaires qualifiées. Vous cotisez donc pour votre retraite et pour l’éducation de vos enfants en même temps.

  • Dans le cas de l’IRA, vous paierez des impôts sur la totalité de la somme que vous retirez.
  • Dans le cas du Roth IRA, vous ne paierez des impôts que sur les plus-values.

Voir le point 2 sur la section précédente, si vous êtes en bonne voie pour votre retraite, c’est une possibilité mais qui a des conséquences très importantes sur votre avenir. Consultez un professionnel avant de prendre une décision comme celle-là.

Les grands parents et le reste de la famille.
Une possibilité est de faire appel aux grands parents ou à d’autres membres de la famille. Ils peuvent payer tout ou partie de certaines dépenses directement à l’université selon les mêmes règles que les points 1 et 2 (de la premiere partie du Compte 529).

Les prêts étudiants
Enfin, une dernière possibilité est de faire des prêts étudiants. Il y en a de toutes sortes et ils dépendent du type d’université où vous allez, de l’État où vous résidez, de vos revenus potentiels et de plusieurs autres critères. Il serait trop long de lister toutes les possibilités dans cet article.

En conclusion et quel que soit votre philosophie, il vous faut réfléchir dès maintenant aux différents scénarios si vous voulez financer les études de vos enfants aux Etats-Unis. En général, une combinaison de ces différentes possibilités vous assurera une certaine souplesse que vous décidiez de retourner en France ou pas.

Guillaume Decalf – Oui Financial
Après une carrière de 15 ans dans la Tech dont 8 ans aux États-Unis, Guillaume a fait une reconversion professionnelle en obtenant sa License de conseiller financier et a ouvert Oui Financial. Un cabinet dédié à la planification financière et aux investissements des français aux États-Unis. Il est basé à San Francisco, Californie mais travaille sur l’ensemble du territoire américain.

Merci Guillaume