Andy Warhol est au SFMOMA pour une grande rétrospective.
Andy Warhol ne laisse pas indifférent. On est en droit d’aimer ou de ne pas aimer son style et son sens du business, mais il faut bien reconnaître que c’était un artiste hors norme !

La rétrospective du SFMOMA (du 19 mai au 2 septembre) nous permet de le replacer dans son contexte et probablement de découvrir l’ampleur de son travail.
Il a certes érigé le billet vert en oeuvre d’art mais pas seulement… C’était un personnage complexe qui a passé sa vie à explorer différentes niches créatives tout en faisant de la production de masse.

L’exposition nous propose plus de 300 oeuvres et comprend peintures, dessins, photographies et films, le tout sur trois étages du musée. Il fallait bien cela pour retracer 30 ans de carrière d’un artiste unique dont la mort prématurée à l’age de 57 ans, nous rappelle qu’il n’a peut-être pas eu le temps d’aller au bout de sa créativité.

Andy Warhol SFMOMAWarhol fait des études d’art à la fin des années 40. Il quitte alors sa ville natale de Pittsburgh, et démarre sa carrière à New York. Il est rapidement reconnu comme illustrateur de talent pour des publicités de chaussures et travaille pour des magazines comme Vogue ou Harper’s Bazaar.
Mais il veut devenir un artiste et pas seulement un illustrateur publicitaire.
Il explore alors sa créativité en parallèle de ce travail alimentaire, et commence à montrer son travail dans des galeries de New York.

Mais c’est en exposant en 1962 à Los Angeles que Warhol gagnera sa renommée internationale. Ses représentations de boites de soupe Campbell ou ses portraits de célébrités attirent rapidement l’attention des dénicheurs de talent.
C’est le début d’une carrière fulgurante, le démarrage de ses explorations à grande échelle, et la création de la Factory où se produiront de nombreux artistes tels que le Velvet Underground…

En 1965, il déclare se retirer de la peinture pour se consacrer à la réalisation de films. Survivant à une grave blessure par balle en 1968, il décide de démarrer un magazine et de travailler la sculpture, la vidéo et les performances.
En 1975, Warhol publie “The Philosophy of Andy Warhol (From A to B and Back Again)” qui donne d’ailleurs son nom à cette exposition.
Il fait des émissions destinées de télévision, continue de travailler sur des portraits de gens célèbres… Il ne se cache pas de faire un business avec de l’art, de la production de masse, mais cela lui permet de continuer ses explorations.
Andy warhol Silver cloudsPourtant au début des années 80, Warhol se sent “démodé”. Il saura alors se rapprocher d’artistes tels que Jean Michel Basquiat ou Keith Haring pour des collaborations.
A ce parcours artistique éclectique, on ajoutera le fait qu’il ait été religieux pratiquant, homosexuel dans une période qui n’était pas vraiment tolérante, et obsédé par la mort…

Allez voir cette exposition Andy Warhol au SFMOMA qui vous permettra de mieux cerner l’ampleur de sa créativité, son travail unique des couleurs et des matières, et ses explorations en tout genre.

Comme le dit Donna De Salvo conservateur du Whitney Museum de New York : “We are just catching up with Warhol”…

SFMOMA – 151 3rd St, San Francisco, CA 94103
Horaires du vendredi au mardi 10h – 17h, le jeudi de 10h – 21h. Fermé le mercredi.

Merci SFMOMA

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!