Auteure du Nouveau Rêve Américain : Du Maghreb à la Californie (CNRS éditions, 2019), enseignante en études françaises et francophones à l’université de Stanford de Californie, Marie-Pierre Ulloa a interviewé pour MerciSF Meryem Alaoui, auteure marocaine de La Vérité sort de la bouche du cheval (Gallimard, 2018).

Premier roman fort remarqué lors de la rentrée littéraire de 2018, La Vérité fut finaliste du Prix Goncourt des lycéens et sélectionné pour plusieurs autres prix prestigieux dont le prix Goncourt et le prix FNAC. C’est un portrait collectif de prostituées du Casablanca populaire du marché Zevaco de la rue d’Agadir, centré sur l’une d’elles, Jmiaa, au caractère bien trempé. Jmiaa affronte l’adversité du quotidien avec détermination et n’a pas sa langue dans sa poche.

Roman-choc de mise en abîme qui nous entraîne de Casablanca à San Francisco, le style emprunte à l’humour casablancais et les dialogues sont d’une ironie décapante. La langue innove en mêlant le français à l’arabe dialectal marocain (darija) : “je pensais en arabe et ça sortait en français”, nous confie Meryem Alaoui.

On pourrait les appeler “Les demoiselles d’Agadir”: Marie-Pierre Ulloa voit le roman d’inspiration cubiste, comme une interprétation littéraire du tableau de Picasso, Les demoiselles d’Avignon (1907), déconstruisant l’image des prostituées de la rue d’Avignon de Barcelone : tout comme les femmes de Picasso, celles d’Alaoui s’offrent au regard de manière frontale, non conventionnelle et touchante. Podcast en Français.*

Ecouter le podcast

Merci Meryem, Merci Marie-Pierre

*podcast produit par Anne-Marie Bourcier et Sabrina Bot pour MerciSF. Son et mix: Olivier Tiphaine

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!