C’est le rêve de beaucoup d’entre nous d’acheter une maison à San Francisco, mais San Francisco fait partie des villes les plus chères des Etats-Unis. Alors forcément on hésite avant de se lancer dans l’acquisition d’une maison ou d’un appartement.
Nous sommes allés à la rencontre d’une professionnelle qui a bien voulu passer un peu de temps avec nous pour partager les bases d’un achat serein et vous aider à vous y retrouver.

En Californie, toutes les offres sont disponibles sur une base de données centralisée appelée le MLS ;  la valeur ajoutée de votre agent immobilier n’est donc pas d’avoir le meilleur portefeuille de biens à vendre, mais de vous conseiller dans votre achat.
Tous les agents, même travaillant pour de grandes agences sont indépendants ; c’est donc dans leur intérêt de vous écouter pour bien cerner vos besoins, de vous conseiller au mieux dans vos démarches auprès des organismes financiers. Si vous êtes mis en relation avec un banquier pro et compétant, la vente se passe mieux, avec moi de stress et vous avez accès à des produits financiers plus intéressants. En deux mots, choisir un agent immobilier passe par une relation de confiance et d’affinité. Mais quand toutes les planètes sont alignées, un achat peut être complété en 30 jours.

Si vous êtes nouveau dans la baie et que vous souhaitez acquérir dès votre arrivée, c’est relativement simple si vous avez les liquidités. Pas d’emprunt, pas de pre-approval à la banque, aucun risque pour le vendeur… votre dossier aura assurément des atouts à ses yeux. Attention néanmoins, parfois cela ne suffit pas ! A offre équivalente, un vendeur peut préférer un acheteur à un autre car sa lettre de motivation sera plus convaincante… Là aussi, tout est affaire d’affinité entre vous, le vendeur et votre agent.

Si vous n’avez pas 100% du montant de l’achat sur votre compte en banque, il va falloir avant même de faire une proposition sur un bien, trouver une banque pour connaître les conditions d’emprunt qui correspondent à votre situation personnelle. Votre agent immobilier peut vous aider dans ces démarches car il va falloir constituer un dossier de pre-approval qui requiert pas mal de documents.

En pratique :
– Si les fonds de votre versement initial sont encore en France au moment de l’achat, cela va ralentir toute la procédure… Les Etats-Unis étant très exigeants sur la provenance des fonds, tout transfert doit être certifié. Il est bon d’anticiper car cela peut prendre plusieurs jours.
– Il n’y a pas de commission d’agent à payer pour l’acheteur. C’est le vendeur qui paie les frais de l’agent du vendeur et de l’acheteur (environ 5%). En contre-partie, comptez quand même 1% de frais d’achat qui vont rémunérer l’escrow officer, une forme de juriste qui remplace le notaire français.

Vous avez un agent immobilier avec qui travailler, un dossier financier prêt, il ne vous reste qu’à visiter des biens. Pour cela, profitez des “open houses” qui se déroulent en général le week-end. Vous pourrez visiter les maisons sans qu’on ne vous demande rien, et c’est l’agent du vendeur qui vous fera faire le tour du propriétaire. Posez-lui autant de questions que vous le souhaitez, il est là pour y répondre.

Un détail qui peut surprendre, les biens à vendre sont en général repeints de frais, les meubles ont tous l’air de sortir d’un magazine de déco, les serviettes de bain sont impeccables. C’est ce que l’on appelle le “staging”, sorte de mis en scène de l’endroit pour que vous puissiez plus facilement vous projeter dans votre vie quotidienne.

Cet article a été écrit grâce à l’aimable collaboration d’Isabelle Grotte, agent immobilier chez Zephyr Real Estate sur la 24th Street. Merci Isabelle pour votre temps.

 

Subscribe To Our Newsletter

You have Successfully Subscribed!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos de MerciSF

You have Successfully Subscribed!